Le meilleur du rap français 90’ et 20’

J’entends pas mal de monde (mal informé) dire que le rap français est sans intérêt, mal articulé, moins bien qu’avant… Bref beaucoup de clichés pouvant être facilement balayés par un minimum de curiosité et d’attention. Je vous propose donc une micro-sélection de mes 5 groupes de rap français préférés des années 90, puis des années 2000 avec trois morceaux par groupe pour vous faire une petite idée de leurs talents.

Les années 90

 

1 – NTM

Suprême NTM, ou simplement NTM, est un groupe originaire du département de la Seine-Saint-Denis, composé principalement de deux rappeurs, JoeyStarr et Kool Shen. Percutant comme jamais, ils se sont imposé comme les fer de lance du rap conscient qui dénonce les problèmes sociaux, notamment des banlieues.

La Fièvre

Paris sous les bombes

Qu’est Ce Qu’on Attend

 

2 – Doc Gynéco

Doc Gynéco mérite mieux que l’image pitoyable qu’il donne aujourd’hui. Rappeur révolutionnaire, il a apporté un souffle vraiment nouveau au hip-hop hexagonal avec sa « Première consultation » en 1996 qui ose des thématiques plus intimistes, calme et canaille sur des samples de la Motown.

 

Dans ma rue

Nirvana

Vanessa      

 

3 – IAM

IAM est un groupe de rap français toujours en activité, originaire de Marseille, créé en 1989 et composé d’Akhenaton, Shurik’n, Kheops, Imhotep, Kephren et Freeman. Ce sont des pionniers du rap qui insuffle beaucoup d’humour et de mysticisme à leur musique.

Attentat II

Petit frère

L’école du micro d’argent

 

4 – MC Solaar

MC Solaar est un rappeur né à Dakar qui aura considérablement popularisé le hip-hop en France grâce à des textes très élaborés et beaucoup moins violents. Son flow et ses jeux de mots uniques conservent tout leur mordant.

 

Obsolète

Caroline

Bouge de là

5 – Raggasonic

Raggasonic est groupe formé en 1990 qui aura l’audace de mixer comme jamais le ragga et le rap. Si leurs messages sont plutôt superficiels, le déluge sonore formé est vraiment efficace.

Bleu blanc rouge

Aiguise comme une lame

Faut pas me prendre pour un âne

Les années 2000

 

1 – La Canaille

La Canaille est un groupe qui doit son nom à un chant révolutionnaire de la Commune de Paris en 1871. Il en retienne l’engagement politique, la fougue révolutionnaire, et l’argot canaille… bref tout ce qui constitue l’essence d’un rap conscient brillant sur des beats hypnotiques et percutants.

Allons enfants

Une Goutte de Miel

L’eau monte

 

2 – Stupeflip

Stupeflip est un groupe oscillant entre rap, punk et variété composé de King Ju/Pop Hip, Cadillac et MC Salò. N’ayant aucune limite, chacune de leur musique est un mélange improbable de ritournelles de variété guillerette, de punch-lines hip-hop crasseuses et de hurlements rock flippants. L’ensemble formant un univers unique de gourou plein d’humour et de hargne.

           

La menuiserie

Je fume pu d’shit

Check da Crou

3 – Orelsan

Orelsan est un jeune rappeur d’une redoutable efficacité. Associant un percutant discours générationnel nihiliste à de nombreuses blagues puériles, mais jubilatoires, il s’impose comme l’un des plus beaux espoirs du rap français.

Plus rien ne m’étonne

Suicide social

Jimmy Punchline

 

4 – Keny Arkana

Keny Arkana est une rappeuse passionnée qui use de ses chansons pour crier sa rage intérieure et militer activement pour l’altermondialisme. Profond et puissant son flow capte l’attention et touche les coeurs mêmes s’il tombe parfois dans le discours lénifiant trop moralisateur.

 

La mère des enfants perdus

La rage

Ça nous correspond pas

5 – 1995

1995 est un groupe de jeune fondé en 2008 dans le sud de la région parisienne qui ambitionne de revenir l’état d’esprit spontané et positif qui émane des productions du rap des années 1990. Cela donne une atmosphère musicale très agréable et entêtante dont les textes sont malheureusement encore un peu juvéniles. 

La source

La Suite

La flemme

Publicités

7 Commentaires

  1. Naaaaan Orelsaaaan. Je pleure. Les limaces dépressives pleurent avec moi. Mais elles, au moins, pleurent de joie. Tu as élu leur petit protégé, celui à qui elles ont appris la diction (Aie nan pas taper!)
    Hahaha heureusement que tu as mis Keny Arkana, ça rattrape, et puis les 3 autres aussi en fait…

    1. Je veux bien reconnaitre qu’Orelsan est un petit con, un peu défaitiste. Reste que si tu passes ce constat, tu découvres un flow en français franchement efficace avec quelques jeux de mot bien senti. C’est à la fois sinistre et festif, ludique et mélodique. Creuse un peu…

  2. Ok je creuse…ça y est j’ai touché le fond! c’est bon j’ai compris sa musique! jpeux sortir maintenant? MDR. Haha nan mais t’as raison en plus. Mais bon…Tiens au fait, t’as pensé à Manau (90) ? et à Sefyu ds un autre style plus récemment? T’en penses quoi?

    1. Avec du recul, j’aurais pu effectivement citer Manau mais rien n’est moins sûr… À part 2 ou 3 chanson, le reste est plutôt moyen. C’est plus un trip nostalgie d’ado. Enfin, ça vaut bien Raggasonic. Pour Sefyu, je connais mal, mais j’aime pas trop son accent et son absence d’articulation sur le peu que j’ai entendu.

  3. […] avoir fait un classement similaire pour le rap français (cf. lien), voici une sélection des 5 artistes de rap US que je préfère pour les années 90 puis les […]

  4. JulesRgr · · Réponse

    Ne pas oublier l’album « Où je vis » de Shurik’n, meilleur album solo du rap français à mon goût.

  5. je pleure en voyant ce top… surement fait par des +de 40 ou un truc du genre… qui biensure ne connaissent rien au rap 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :