4 petits jeux vidéo géniaux

Bien que joueur de gros jeux sur console et ordi (Stratégie, FPS, etc.), je suis également très friand de petits jeux issus de développeurs indépendants. Ils sont souvent d’une grande originalité tout en offrant des gameplay simples et efficaces. Voici justement 4 petits jeux simples à comprendre, mais durs à maitriser, que vous retrouverez sur un grand nombre de plateformes (PC, MAC, Ipad & Xbox live pour certain). Ils sont tous beaux, audacieux, addictifs et pas chers. Alors, n’hésitez pas à les découvrir. Vous ne pourrez pas le regretter.

 

Botanicula

Sorti très récemment, Botanicula est un jeu d’aventure « point & click » à l’ambiance onirique unique. Plongé au cœur d’un univers végétal menacé par d’étranges araignées suceuses de sève, vous contrôlez un groupe de 5 mignonnes petites créatures colorées (graine, champignon, feuille, tige, gland) qui vont résoudre différentes énigmes afin d’y remédier. Pour ce faire, il suffit de se laisser porter par la musique (vraiment magnifique et planante), puis cliquer sur les différents éléments présents à l’écran et les combiner intelligemment. Même les déplacements se font à la souris (on passe d’un écran à l’autre). Ils vous permettent de vous perdre de branche en branche et de multiplier les rencontres magiques avec les autres bestioles qui pullulent dans Botanicula. Artistiquement irréprochable et d’une grande jouabilité, Botanicula vous plonge dans une courte aventure originale pleine de poésie et d’exotisme qui vous fera tout de même pas mal réfléchir pour venir à bout de certaines énigmes retorses.

Plants vs. Zombies

Plants vs zombie est un jeu « tower defense » drôle et extrêmement addictif. Le pitch : « Une horde de zombies tente de rentrer dans votre maison pour vous dévorer et vous utilisez de nombreuses plantes pour leur barrer la route. » Voilà, le ton, bête et méchant, est donné. Pourtant vous auriez tort de prendre ce jeu à la légère. Si sa mécanique de jeu est d’une grande simplicité (on clique pour récolter des soleils qui seront dépensés afin d’acheter des plantes à mettre sur des lignes d’attaques de zombie.), il vous faudra pas mal d’organisation et d’anticipation pour sélectionner les bonnes plantes en fonction des nombreux types de zombie vous faisant face, chacun ayant des capacités propres. Ainsi, bien que relativement classique, Plants vs. Zombie est très bien pensé, car sa difficulté augmente vraiment progressivement. Il est malin, prenant, long et tellement fun. C’est un vrai bon jeu casual (facile d’accès) à l’efficacité ludique immédiate, même pour les gros joueurs.

World of Goo

World of Goo est un « puzzle-game » original, d’une intelligence rare. Dans un univers drôle et mignon, le joueur doit passer d’ingénieuses épreuves qui demanderont réflexion et réactivité. Le but est d’amener un certain nombre de petites boules noires, les fameux Goos, à la sortie de chaque niveau (un tuyau). Or les Goos sont capables de créer des liaisons entre eux. En les assemblant, il devient donc possible de créer des structures, comme des tours ou des ponts, qui permettent alors de franchir des obstacles. Tout se fait en quelques clics de souris, ce qui rend le jeu vraiment accessible. Cependant, World of Goo est malgré tout d’une grande exigence grâce à un level design (difficulté progressive) parfaitement maitrisé. À chaque stage, un nouvel obstacle apparaît, associé à de nouveaux Goos aux propriétés toutes différentes qu’il faut combiner. Remarquable d’équilibre, ingénieux et amusant, on ne peut lâcher cette perle ludique jusqu’à la fin.

Machinarium

Machinarium est un autre jeu « point & Click » des créateurs de Botanicula. Bien que plus complexe, il en partage d’ailleurs l’onirisme et l’originalité. Véritable conte de fées moderne, Machinarium nous immerge dans un monde tortueux, telle une casse géante, uniquement peuplée de robots. Expulsé par trois d’entres eux particulièrement méchants (voire terroristes), vous incarnez un petit personnage capable d’ajuster sa taille et de combiner les nombreux éléments qu’il trouve, qui cherche à retrouver sa bien-aimée et sa cité. S’en suit une succession d’énigmes et de casse-tête très retors comme autant d’étapes d’un long périple merveilleux. Bien que sans dialogue, la narration suit son court et l’on reste captivé par la beauté esthétique des décors et l’atmosphère sonore ou musicale exceptionnelle. Ainsi, une mécanique de jeu parfaitement huilée, une histoire attendrissante, une ambiance mémorable et des épreuves complexes font tout le sel de ce grand jeu qu’est Machinarium.

Enfin, même si ce n’est pas un jeu indépendant, je vous conseille vivement de découvrir les excellents jeux Portal 1 et 2. En effet, ce First Person Puzzle de l’éditeur Valve (Half Life) reprend par bien des aspects l’audace, l’originalité et l’atmosphère des 4 jeux précédemment cités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :